Aller au contenu
Vie du geek le forum entre geek
dokkun

TUTO FREENAS 9.3 : INSTALLATION

Messages recommandés

 

Les différentes étapes nécessaires à l’utilisation basique du NAS sont décrites dans les tutoriels suivants, aboutissant à un système avec RAIDZ de 3 disques, 3 utilisateurs ayant un espace privé et des espaces partagés et un accès depuis Internet :

On peut désormais parler à juste titre d’installation car si jusque là FreeNAS était une simple image bootable à copier sur une clé USB, les choses changent et il faut procéder à une installation à travers un menu. L’installateur crée maintenant une partition ZFS et ajoute un gestionnaire de boot : GRUB, ouvrant des possibilités de multiboot pour les mises à jour, récupérer une config foireuse, etc…. Fort heureusement on l’installe toujours sur une (ou plusieurs !) clés USB ….?..!…

 

Plusieurs clés ?? C’est nouveau ?

Et oui, nouveauté, l’installateur permet de sélectionner plusieurs supports pour installer le système qui sera ainsi en miroir, augmentant la disponibilité en cas de défaillance de l’un des deux. Évidemment le système est toujours indépendant des données et en cas de soucis sur la clé, il suffit de la changer, réinstaller le système, importer les pools de données et éventuellement la configuration sauvegardée et le tour est joué. Pour cette raison je n’utilise pas le mirroring de la clé USB système mais sachez que c’est possible.

Le système est installable sur clé USB, sur carte compact flash moyennant adaptateur IDE par exemple, sur un petit SSD ou sur un disque dur. Attention : le support ne peut être utilisé que pour le système, la place libre est perdue, on ne peut y mettre de données. Le choix le plus économique est donc la clé USB (gain d’un port SATA également). Taille minimale 4Go, mais 8Go sont recommandés. Dans tous les cas une clé de marque est indispensable, bannissez absolument les clés noname pour installer le système, ce ne sont que des mauvaises surprises à prévoir.

 

Téléchargement de FreeNAS et préparation

Un seul fichier à télécharger pour l’installation, on se rend sur www.freenas.org/download-freenas-release.html et puis “Download the current stable release of FreeNAS”.

Il y a sous le bouton Download, le résultat du hash SHA256 du fichier iso, je vous recommande de le vérifier après téléchargement pour s’assurer que le fichier n’a pas été corrompu. Pour cela sous Windows il faut utiliser un outil commeHashCalc ou équivalent. Sous Linux ça se fait en ligne de commande avec :

sha256sum FreeNAS-9.3-RELEASE-x64.iso

et sur Mac avec

shasum -a 256 FreeNAS-9.3-RELEASE-x64.iso

Maintenant 2 possibilités : votre (futur) NAS possède un lecteur CD => Il suffit de graver l’image iso et de booter sur le CD.

Vous êtes comme moi et n’avez point de lecteur CD, ce n’est pas grave, on va “graver” l’iso sur une clé USB pour booter dessus et installer FreeNAS sur la clé USB système, il faut donc bien 2 clés.

Pour les linuxiens, on utilise la très puissante commande dd, attention donc à ne pas se tromper de disque, ici la clé se nomme da0 :

dd if=FreeNAS-9.3-RELEASE-x64.iso of=/dev/da0 bs=64k

Pour les gens sur OS X, c’est relativement similaire, sauf qu’il faut d’abord s’assurer avec l’utilitaire de disque que la clé ne contient qu’une seule et unique partition. Ensuite on récupère le nom de la clé avec diskutil list et avant dd on démonte le volume :

diskutil list

diskutil unmountDisk /dev/disk1

dd if=FreeNAS-9.3-RELEASE-x64.iso of=/dev/disk1 bs=64k

Enfin pour les Windowsiens, on utilise l’utilitaire Win32 Disk Imager récupéré sur SourceForge. Il est très simple d’emploi, ça ne va pas vous poser de soucis : on sélectionne le fichier iso puis la lettre de lecteur de la clé et zou ! C’est écrit.

 

Installation proprement dite

Le matériel est prêt, bien sûr avec un écran et un clavier branché seulement le temps de l’installation. Le BIOS est configuré pour démarrer sur la clé USB ou sur le CD, le média en question est inséré…. c’est parti ? Aller, on allume et on obtient ça :

2-Installateur-FreeNAS.png

Installateur FreeNAS

Bien sûr on valide, la machine boot sur la clé, et on arrive au menu de l’installateur.

3-FreeNAS-9.3-Menu-de-linstallateur.png

FreeNAS 9.3 Menu de l’installateur

Après validation voici le choix du (ou des !) médias sur le(s)quel(s) installer le système. Je rappelle que la place libre à côté n’est pas utilisable, autant donc installer sur clé USB. Le  choix s’effectue avec les flèches haut/bas et la sélection avec la barre d’espace. Attention, pas d’erreur, tout va être supprimé dessus.

3-Choix-du-disque-pour-linstallation-du-

Choix du disque pour l’installation du système

Ensuite, ATTENTION ! Gros Piège ! On vous demande de créer le mot de passe root (administrateur), il sera utilisé pour l’accès à l’interface graphique notamment. Mais le clavier est en QWERTY et ça ne se voit pas car il n’y a que des étoiles… Vous le voyez arriver le piège ? Je recommande de faire “cancel” à ce stade et on définira le mot de passe ultérieurement dans l’interface graphique.

4-Cr%C3%A9ation-du-mot-de-passe-root.png

Création du mot de passe root

Puis l’installation proprement dite commence et après quelques minutes, il n’y a plus qu’à faire ce qu’il dit : on retire la clé et on reboot. Bien sûr à partir de maintenant il faut aussi que la machine soit branchée au réseau.

5-FreeNAS-9.3-Fin-de-linstallation.png

FreeNAS 9.3 Fin de l’installation

Le premier démarrage est un peu plus long que les suivants mais si tout va bien vous devriez tomber là dessus :

6-FreeNAS-9.3-menu-console.png

FreeNAS 9.3 menu console

Tadamm ! (petite musique accompagnée d’un grand sourire que votre femme ne pourra pas comprendre mais ce n’est pas grave, vous pourrez toujours mettre un commentaire en bas pour partager votre joie, les prochains lecteurs comprendrons ! ;))

 

Intégration au réseau existant Avec serveur DHCP

Sur la capture ci dessus, on constate que le NAS s’est déjà vu attribué une adresse IP, c’est le cas si il y a un serveur DHCP sur le réseau (cas typique de la box internet).

Attention, là ça marche très bien comme ça mais il vaut mieux quand même fixer l’adresse IP du NAS. Personnellement j’ai choisi de le faire sur la Freebox avec un bail DHCP fixe pour l’adresse MAC du NAS. Si vous avez besoin de connaître l’adresse MAC de la carte réseau, depuis le menu console, faites le choix 9 puis tapez

ifconfig

cela liste les interfaces réseau : l’adresse MAC est notée “ether”.

Sans serveur DHCP

Vous n’avez pas ou ne souhaitez pas utiliser le DHCP sur votre réseau, dans ce cas il suffit de configurer l’interface du NAS à la main avec une IP fixe (et fixé en dehors de la plage du DHCP si vous en avez un que vous ne souhaitez pas utiliser). Pour cela depuis le menu console on fait le choix 1, puis c’est relativement simple : on sélectionne la carte réseau, réponse non pour le reset et le DHCP et ensuite c’est à vous de choisir.

J’ai mis un exemple ci dessous :

7-FreeNAS-9.3-Configuration-r%C3%A9seau-

FreeNAS 9.3 Configuration réseau manuelle

 

 

Et bien voilà, on arrive au bout pour l’installation, on peut maintenant, si le tout boot bien sans intervention et que l’on obtient le menu console, débrancher clavier et écran et se rendre avec son navigateur favori à l’adresse indiquée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×